Lexique du béton

 

Adjuvants
Ce sont les produits chimiques incorporés au béton frais en faibles quantités afin d'en améliorer certaines propriétés comme la maniabilité, le temps de prise ou bien les performances mécaniques.


Articimo®
La gamme des solutions pour les sols bétons décoratifs extérieurs et intérieurs d'Holcim Bétons (France).


Béton
Mélange homogène de plusieurs composants -ciment, sable, gravillons,eau- et de faibles quantités d'adjuvants ou d'additifs particuliers qui lui donnent sa spécificité. Ces constituants sont dosés de manière à obtenir un produit frais, facile à travailler, qui durcit ensuite rapidement pour donner un matériau solide et durable. Le béton est aujourd'hui le matériau de construction le plus utilisé dans le monde.


Béton ciré
Béton dont la peau, après durcissement, reçoit un traitement de surface par imprégnation d'une cire, généralement incolore.


Béton coloré

La teinte est obtenue en conjuguant la couleur du ciment et les éléments fins du sable ainsi que l'ajout de pigments naturels ou synthétiques (oxydes de fer, de chrome, de titane, de cobalt…). Les bétons colorés peuvent recevoir de nombreux traitements de surface obtenus par l'utilisation d'outils spécifiques (striage, bouchardage, ponçage, sablage, ...). 


Béton désactivé
La technique de la désactivation consiste à pulvériser en surface du béton frais lissé, un produit retardateur de prise appelé désactivant. Une fois le béton durci (en général 18 à 24 heures après le coulage), un nettoyage de la surface au jet d'eau à haute pression est effectué afin d'éliminer le mortier superficiel n'ayant pas fait prise pour laisser apparaître les granulats de façon homogène. 


Béton imprimé
Le rendu esthétique est obtenu par l'apposition de moules, de peaux ou de pochoirs en surface du béton frais en phase de durcissement. L'aspect final s'apparente à celui des matériaux naturels comme la pierre et le bois.


Béton poli
Béton dont la peau a subi, après durcissement, des ponçages successifs de plus en plus fins. Si l'on dépasse quatre passes, on parle de " poli marbrier ", qui permet l'obtention d'une surface parfaitement lisse et brillante. 


Béton stabilisé
Cette technique reproduit l'aspect des sables stabilisés par micro désactivation.


Bouchardage
Cette technique consiste à attaquer la surface du béton après son durcissement avec un matériel spécial appelé "boucharde" comprenant plusieurs pointes en forme de diamants afin d'éclater sur une faible profondeur le mortier et les granulats. 


BPE
sigle. Abréviation pour " béton prêt à l'emploi ". Béton frais préparé dans une centrale à béton, généralement extérieure au site de construction. Il est livré sur le chantier, dans des camions toupies, malaxé et prêt à être coulé.


Cailloux
Granulats dont les dimensions sont supérieures à 32mm


Calepinage
Manière de disposer différents matériaux pour former des motifs. Il permet également de définir de manière esthétique l’emplacement des joints nécessaires à la dilatation de toute surface en béton.


Camion toupie
Camion équipé d'une cuve rotative inclinée dans laquelle le béton frais est maintenu en mouvement durant son transport vers le chantier.


Centrale à bétons
Équipement fixe de production industrielle en béton prêt à l'emploi (BPE).


Chape
Ouvrage en mortier de ciment, coulé en faible épaisseur (3 à 5 cm) sur un plancher en béton afin d'en assurer la planéité.


Chape mince déco
Cette technique coulée sur chantier, sur un support béton existant, permet la réalisation de surfaces aspect béton ayant une épaisseur généralement inférieur à un centimètre. Elle convient en particulier aux pièces de petites tailles ou bien de formes complexes mais aussi pour limiter la charge sur des structures existantes.


Ciment
Poudre fine, généralement de couleur grise, obtenue par broyage du « clinker ». Le clinker est une roche artificielle produite dans un four de cimenterie par cuisson à haute température d’un mélange de pierre calcaire broyée et d’argile. Ce produit, appelé à son origine ciment artificiel, fut inventé en 1850 en Angleterre (Portland) pendant la révolution industrielle. Il a été utilisé en France à partir des années 1870 dans les ouvrages importants (ponts...) et à partir de 1890 dans la construction d'immeubles.


Coffrage
Moule dans lequel est coulé le béton, qui est retiré après la prise et le durcissement de ce dernier.


Dalle
Surface horizontale en béton.


Granulats
Il s'agit des pierres, gravillons, sables et sablons qui constituent le squelette du béton. Les granulats sont issus de la roche ou bien extraits des voies d’eau.


Gravillons
Granulats dont les dimensions sont comprises entre 4mm et 32mm.


Mortier
Mélange obtenu par l'addition de ciment, de sable et d'eau.


Pigment
Produit colorant broyé en poudre, introduit dans le mélange des constituants des mortiers et bétons pour les teinter dans la masse. Il s'agit essentiellement d'oxydes minéraux ou métalliques, ou de poudres organiques de synthèse.


Pompage
Procédé d'acheminement du béton, poussé depuis une trémie d'alimentation vers le lieu de coulage, à travers des tubes.


Préfabrication
Réalisation de composants de construction hors de leur emplacement définitif, en usine ou sur un site à proximité de l'ouvrage. On peut préfabriquer en béton de nombreux composants de structure - poteaux, poutres, panneaux porteurs - ou d'enveloppe - panneaux de façade, bardages - ainsi que des éléments standardisés - blocs, poutrelles, prédalles, dalles alvéolées, tuiles - et enfin des pièces de voirie, d'assainissement ou de mobilier urbain.


Sablage
Il s'agit d'attaquer la surface du béton durci avec un jet abrasif de sable projeté à l'air comprimé pour dégarnir plus ou moins les granulats.


Sable
Les grains ont une dimension comprise entre 0,063mm et 4mm.


Striage/ balayage
La technique consiste à reproduire sur le béton en phase de durcissement, des lignes creuses plus ou moins profondes à l'aide d'un outillage spécifique. Ce traitement rend les surfaces anti-dérapantes.